RSS

Fête des mots familiers 2011

Cécile Gambini, illustratrice en résidence
En 2011,la Fête des mots familiers a porté sur les albums écrits et illustrés par Cécile Gambini, dont le travail plastique joue de découpages et de collages, s’agrémente de tissus cousus, de détails tendres et sensibles, pour créer un monde tout en couleur, celles qu’elle appelle « les vraies couleurs » : le rouge coccinelle, le vert de l’herbe, le bleu de la mer méditerranée…
Les rencontres qu’elle a animées ont permis au public de découvrir son univers.Lors de ces échanges, Cécile Gambini a expliqué son parcours d’illustratrice mais aussi celui d’auteur. Elle a développé les thèmes qui lui tiennent à cœur, évoqué les personnages et paysages qu’elle aimait raconter ou dessiner ainsi que ceux qu’elle ne souhaitait pas illustrer comme les dragons…

Visite de l’exposition présentant les illustrations originales de Cécile Gambini, « Belles plantes et petites graines : dans l’atelier de Cécile Gambini » 24 illustrations originales encadrées et 2 cadres de présentation de l’atelier de Cécile Gambini. « Pour composer cette exposition ‘Belles plantes et petites graines’, j’ai choisi dans mes albums mes images préférées. Celles qui sèment une nouvelle avancée du travail ou d’autres qui sont hésitantes mais gardent le charme de l’imparfait. Enfin, les images dont je ne me lasse pas et que j’ai toujours du plaisir à revoir sans doute parce qu’elles ont un petit quelque chose de magique ou d’inexplicable, comme sorties d’un de mes rêves. Je vous invite à visiter ce jardin d’images fait de minuscules pousses et de plantes colorées. »

La mise en espace de l’exposition s’adaptait aux lieux dans lesquels se déroulait la manifestation (salles des fêtes, centres culturels, bibliothèques).

Illustrations originales tirées de presse et de livres édités pour la jeunesse dont :
– Le français est un poème qui voyage – Rue du Monde (2006)
– Mon carnet Viêtnamien, Nathan (2005)
– Le petit chaperon rouge, Nathan (2005)
– Jack et le haricot magique, Larousse (2004)
– Le géant de sable, Nathan (2006)
– L’enfant et les sortilèges, Gallimard (2007)
– Bagbada, Seuil Jeunesse (2007)
– Bob Robinson, Seuil Jeunesse (2005)
– Le Cœur d’Alice, Rue du Monde (2007
– Les trois poissons, Seuil Jeunesse (2006)

Spectacle théâtral, créé par la Compagnie Josselin Pariette, intitulé « Prince charmant N°6654 » interprété par Olivier Férec, comédien et danseur
(A partir de 6 ans – Durée : 40 minutes )
Dans sa volonté de soutenir la création des artistes, la Ligue de l’Enseignement des Côtes d’Armor a passé commande à l’Association Josselin Pariette. Cette dernière est née de la rencontre d’Olivier Férec, danseur et comédien, avec Nathalie Burel écrivain, et d’une volonté de travailler ensemble autour du détournement de la dérision et de jouer avec la figure de l’interprète, de celui qui se met en scène. Le postulat de départ est « Josselin Pariette, personnage créé de toutes pièces, dont le corps en action devient le sujet de recherches au service d’une poétique burlesque. La Compagnie Josselin Pariette se donne également pour objectif d’établir un lien étroit avec les publics notamment dans le cadre d’actions de sensibilisation.

Olivier Férec est artiste interprète autodidacte. C’est à l’atelier chorégraphique de Rennes II, parallèlement auquel il suit des études en arts plastiques et en arts du spectacle, qu’il appréhende la danse. Il découvre par la suite diverses techniques chorégraphiques en suivant des cours et des stages auprès de C.Divèrres, D.Larrieu, D.Jégou, M.Monnier, J.Hamilton…Il devient ensuite danseur et développe son propre univers artistique.
Il entreprend une formation de trois ans aux arts du cirque où il se spécialise en aérien, et participe à plusieurs stages de clown avec Paul-André Sagel, Lory Leshin, Hélène Gustin… Depuis 6 ans il est intervenant chorégraphique du Théâtre National de Bretagne en milieu scolaire, et anime des stages destinés à des comédiens. Sa curiosité artistique le mène également depuis 2002 vers un travail de comédien. Il devient interprète de « Qui exprime ma pensée »- cie KF association (Grand logis de Bruz-35), « la folle affaire Freming » – cie le saut de l’ange, « tu supposes un coin d’herbe » – d’Eléonore Weber (scène nationale de Cergy-Pontoise et de Poitiers…) «Bla,bla,bla» – cie Fiat Lux, (scène nationale de Saint-Brieuc…).
Pour la Fête des Mots familiers, sa création s’inspire de l’univers de Cécile Gambini. Les techniques de collages et de couture ont notamment inspiré à la Compagnie l’idée de superpositions de costumes.
Chaque représentation a donné lieu à des échanges entre le comédien et les spectateurs. Ces moments ont été l’occasion pour le public de s’exprimer sur le spectacle et de poser des questions sur le jeu d’acteur, les choix effectués par la compagnie en référence au travail de Cécile Gambini, la présence des nombreux objets dans décor et dans la mise en scène. Ces échanges ont aussi permis d’évoquer la parodie et le burlesque puis de comprendre comment se construit un spectacle à partir d’une commande en relation avec le travail d’un auteur ou bien d’un illustrateur. Cette année, 20 représentations ont été programmées.

Les ateliers autour des arts du livre « mOTs eN bALaDE »

Les quatre modules suivants, présentés comme un ensemble cohérent, et conçus en lien étroit avec l’univers de Cécile Gambini, ont permis d’atteindre l’objectif de familiarisation avec le processus de création.
Conçus sous une forme de chaîne éditoriale, les ateliers des « mOTs eN bALaDE », ont permis à chaque participant de réaliser son livre.

– Illustration : cet atelier, animé par Magali Ducroux, plasticienne et graphiste, permettait d’aborder l’illustration de personnages à partir de découpages puis de collages. Les enfants choisissaient le tracé d’un personnage tiré de l’univers de Cécile Gambini. A l’aide de patrons cartonnés, ils découpaient les formes correspondant aux parties du corps sur des papiers et tissus, alternant les unis et les imprimés, qu’ils collaient ensuite sur le tracé du personnage choisi. Enfin ils coloriaient le reste du corps et illustraient le fond de motifs répétés à la manière de l’illustratrice, en respectant le camaïeu de couleurs.

– Typographie : L’atelier animé par Christine Rannou permettait au public de découvrir l’imprimerie comme elle était pratiquée autrefois, et d’en comprendre le fonctionnement. Face aux casses de caractères, les enfants recherchaient les lettres une à une pour composer les mots manquant d’un texte, à l’envers. L’extrait de ce texte, tiré de Mon carnet vietnamien, était ensuite imprimé sur une feuille, puis collé dans le livre. Les enfants ont pu apprendre à différencier les typographies et à jouer avec les tailles de caractères. Chacun a procédé au tirage de son texte.

– Écriture : L’atelier « jeu d’écriture » animé par Soizic Landrein et Nathalie Larvol, a été pensé de manière à ce que chaque enfant participe à l’écriture de son propre texte. En suivant un labyrinthe, chacun est invité à piocher un nom puis un adjectif. Les mots piochés sont tous issus de l’album Bagbada. Reprenant le début d’une phrase de l’album, les enfants doivent en remplacer le nom commun et l’adjectif afin de rédiger une nouvelle réplique et d’en inventer la fin. Chacun recopie ensuite sa phrase dans une bulle autocollante qu’il colle dans son livre en face de l’illustration correspondant.

– Reliure : Au cours de cet atelier, les enfants posaient une feuille de papier carbone sur les pages de garde de leur livre. Ils réalisaient ensuite les dessins voulus à l’aide d’une roulette à patron. Les pointillés réalisés faisaient ainsi écho aux points de couture réalisés par Cécile Gambini pour certains de ses albums. Enfin, les trois parties du livre étaient attachées grâce à un point de reliure expliqué par Laëticia Pilard.

Le temps des ateliers, les différents acteurs de la manifestation, bénévoles, personnels des bibliothèques, parents et enseignants sont présents pour encadrer les enfants. Les ateliers sont animés par des artistes de la Région Bretagne et des animateurs culturels de la Ligue de l’enseignement des Côtes d’Armor.

Calendrier : du 16 mai au 15 juin 2011

Acteurs impliqués sur le territoire : 

• Amicale laïque de Matignon
• Amicale laïque de Saint-Brieuc
• Centre de loisirs du Grand Clos
• Association Itinérance
• Centre culturel Trait d’Union de Saint-Julien
• Amicale laïque de Saint-Julien
• Médiathèque municipale de Plénée-Jugon
• Amicale laïque de Plénée-Jugon
• Amicale laïque de Fréhel
• Médiathèque municipale de Merdrignac
• Amicale laïque de Merdrignac
• Service culturel de la ville de Guingamp
• Médiathèque municipale de Guingamp
• Centre de loisirs, école d’arts plastiques et atelier théâtre de Guingamp
• Amicale laïque d’Hillion – Saint-René
• Service Education jeunesse de la commune d’Hillion
• Médiathèque municipale d’Hillion
• Médiathèque municipale de Loudéac
• Amicale laïque de Loudéac
• Lire et Faire Lire
• Service périscolaire de la ville de Saint-Brieuc
• Médiathèque municipale de la Croix Saint-Lambert
• Librairie Le grenier de Dinan

Grâce à ces partenariats, nous avons mis en place :
• 9 journées d’ateliers autour des arts du livre
• 10 journées de spectacle « Prince charmant n°6654 » créé par la Compagnie Josselin Pariette (Rennes) et interprété par le comédien Olivier Férec.
• 11 journées de rencontres avec l’illustratrice Cécile Gambini, en résidence sur le département des Côtes d’Armor,à la Maison Louis Guilloux, du 17 mai au 15 juin 2011.
• Deux séances de dédicaces

Participation :

727 personnes, dont une très grande majorité d’enfants (646), ont participé à la Fête des mots familiers. La manifestation était gratuite pour tous les publics.
23 classes de cycle 2 et 3, ainsi que 2 centres de loisirs se sont inscrits à la manifestation.
Le public a généralement participé à l’ensemble des activités proposées ; ateliers autour des Arts du livre, spectacle, rencontre avec l’illustratrice et visite de l’exposition de ses œuvres originales.

Un atelier d’illustration animé par Cécile Gambini a été mis en place à la médiathèque de la Croix Saint-Lambert. Cette rencontre aura permis aux illustrateurs en herbe de mettre en application les précieux conseils donnés par l’artiste et de laisser libre cours à leur imagination, afin de réaliser leur propre personnage.

Le goûter littéraire mis en place à la Maison Louix Guilloux en 2010, afin d’accueillir les enfants de l’école des Merles sur le temps périscolaire, a été maintenu. Cette année, il n’a cependant pas été possible d’y inclure les enfants de l’école Baratoux, suite à des problèmes d’organisation et de planning défini plus tard que d’habitude. Le goûter littéraire a réuni une douzaine d’enfants autour de Cécile Gambini.
Le temps d’un goûter, l’illustratrice a présenté son métier, les techniques qu’elle utilise et les thèmes et personnages qu’elle affectionne tout particulièrement. Comme elle l’avait fait pour les précédentes rencontres, Cécile a pris le temps d’expliquer avec précision le long travail qu’elle effectue pour chaque illustration, chaque personnage ou paysage puis elle a lu aux enfants Margherita, un album qu’elle a écrit et illustré et qui lui tient à cœur.
Cette rencontre s’est terminée par une séance de dédicaces lorsque les parents sont venus chercher leurs enfants à la Maison Louis Guilloux.
Par ailleurs, ces mêmes enfants ont pu assister au spectacle « Prince charmant n°6654 » quelques jours plus tôt, au gymnase de l’école des Merles.

Pour clôturer cette Fête des mots familiers 2011, les bénévoles de Lire et faire lire étaient invités à assister au spectacle de la Compagnie Josselin Pariette, puis à rencontrer Cécile Gambini autour de son exposition, installée dans les locaux de la Fédération des oeuvres laïques. Les membres de l’association ont ainsi eu la possibilité d’échanger avec les deux artistes sur leur travail et leur ressenti au terme de la manifestation. Comme ils l’avaient fait avec le public jeune, le comédien et l’illustratrice ont pris le temps de répondre avec enthousiasme à toutes les interrogations de ces adultes impliqués eux aussi dans la médiation
culturelle.
Les bénévoles qui le souhaitaient ont pu repartir avec un ou plusieurs albums dédicacés par l’illustratrice.

Les partenaires de la Fête des Mots Familiers :

Conseil Général des Côtes d’Armor

Conseil régional de Bretagne

DRAC Bretagne

Localement : Amicales laïques, Bibliothèques, associations, Collectivités Locales…

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
 

Comments are closed.